Jour : 14 mars 2019

Temps de lecture : 6 minutes     Ma tendre et douce amie, sachez que dans mon souvenir, chaque seconde écoulée en votre compagnie fut une divine délectation. Comprenez maintenant dans quelle horreur votre épître me précipite, flagellant avec une violence inouïe mon ego. Comment est-il possible qu’un être d’une excellente société, au tempérament mesuré, aux paroles pesées, d’une discrétion définitive, […]

Lire la suite